Robert Le Maniaque

De Nordwaves
Aller à : navigation, rechercher
Robert le maniaque
Chanson par  Killer Ethyl
extrait de l’album Worst of volume 2 (inédit sur disque)
Sortie 2012 (sur disque)
Auteur Jean-Stéphane Roger, Michel Salomon
Compositeur Jean-Marc Lesert, Michel Salomon

Texte


Il était militant du Larzac
Il avait un sourire démoniaque
Mais il ne manquait pas d’estomaque
Robert le Maniaque


C’était un amateur de rumsteck
Qu’il dévorait pendant les obsèques
S’était fâché avec l’archevêque
Robert le Blanc-bec


Passionné par les lois génétiques
Il s’est embarqué pour l’Amérique
S’faire greffer un pénis fantastique
Robert l’Hystérique


Il s’est ach’té une paire de breloques
Passé son diplôme de ventriloque
Maint’nant il se cache dans le Languedoc
Robert le Loufoque


Devenu vendeur de gazoduc
Il a fait dans le trafic d’eunuques
On’ l’reconnaît pas sous sa perruque
Robert le Grand Duc



Version à deux voix :


Je m’en vais vous parler du Larzac
Où vivait un être démoniaque
Même qu’il était né par l’estomaque
Robert le Maniaque


Bébé il bouffait du rumsteck
Croquait les morts dans les obsèques
Avait même mordu l’archevêque
Robert le Blanc-bec


Par manipulation génétique
Qu’on n’peut trouver qu’en Amérique
Il devint l’cinquième fantastique
Robert l’Hystérique


Il pouvait projeter ses breloques
Son trou d’cul était ventriloque
Parlait le patois du Languedoc
Robert le Loufoque


Survint l’explosion d’un gazoduc
Qui l’transforma en un eunuque
Lui fit perdre aussi sa perruque
Robert le Grand Duc



Première version


Dans un coin désolé du Larzac
Il faisait des expériences démoniaques
Des ablations, des greffes d’estomaque
Robert le maniaque


Il faisait des découpages organiques
Et des raccomodages artistiques
Il créait des mutants fantastiques
Robert l’hystérique


Il avait de nombreuses pièces en stock
Des bras, des jambes, des têtes, des breloques
Robert le loufoque


3 yeux, 8 jambes, 3 bouches, très new-look
Une belle ogresse vivait dans son souk
Elle se jeta lubrique comme un bouc
Sur Robert le bouzouk


Mais le monstre féminin tomba sur un bec
Robert se conduisit comme une bête
L’ogresse n’avait plus un poil de sec
Ah, Robert, quel mec !


Depuis cet évènement pornographique
Il ne fabriqua plus que des monstres érotiques
En exporta la plupart en Amérique
Ah, Robert, quelle technique !