Peine Perdue (GF)

De Nordwaves
Aller à : navigation, rechercher
Peine Perdue
Chanson par Guerre Froide
extrait de l’album Demain Berlin
Sortie 1981
Auteur Yves Royer
Compositeur Guerre Froide
Label Stechak
On scie la branche
Picaro


Texte

De ce tourbillon où souffle
De bouches innommées
Un destin si unique
Hélas fou
Crispés à leur peur
Passivement abandonnés
Ils crient

Plus rien ne se distingue de ce tournoiement
Affolé, déroulé
Des images brassées de leurs oeuvres
S'engloutissent dans un naufrage
Où seule demeure la voie du désespoir

Fêlure irrecevable qui
Se désarmait face
A cette douceur du soir
Mélancolique
Les ombres exténuées
Se sentent à nouveau traquées
Elles fuient

Plus rien ne se distingue de ce tournoiement
Affolé, déroulé
Des images brassées de leurs œuvres
S'engloutissent dans un naufrage
Où seule demeure la voie du désespoir

Devenue ligne de fiction
Puissance sans forme
Déchéance totale de son corps
Elle oublie
La jouissance s'éclaire
Elle en oublie son infirmité Elle vit

Et la lancinante menace devient fête
Le départ est de nouveau oublié
Oublié
Oublié ...

Autour de la chanson

Notes et références